Email: right2edu@birzeit.edu | Phone: 0097(0)2-298-2059

Right to Education

Appel international aux institutions d’enseignement

Written by admin  •  Saturday, 17.01.2009, 09:56
294 Views
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

À la lumière des bombardements massifs israéliens dans la Bande de Gaza, qui ont tué plus de 1 200 personnes dont plus de 1 000 (86%) sont des civils, hommes, femmes et enfants, et plus de 4 000 ont été blessés, l’organisme Right to Education  Campaign de Birzeit University appelle les communautés des établissements d’enseignement, les syndicats, les étudiantes  et les étudiants, à exprimer leur appui et leur solidarité avec la population de Gaza, en demandant à leur gouvernement respectif d’imposer immédiatement des mesures de boycott, de désinvestissement et des sanctions contre l’État d’Israël,
jusqu’à ce que soit respecté les droits humains et les lois humanitaires, que soit démantelé le système d’apartheid dans les
territoires occupés comme au sein de l’État israélien, et jusqu’à l’engagement d’un processus durable et juste pour la paix.
L’État israélien a débuté son attaque militaire sur la Bande de Gaza le 27 décembre dernier et le même jour, un missile
aérien a frappé le Centre de formation de Gaza dans le centre-ville, tuant 8 étudiantes et étudiants et en blessant 19 autres.
En matinée du lundi 29 décembre, au chasseur F-16 a bombardé le laboratoire des sciences et la librairie de l’Université
islamique de Gaza, quelques heures avant l’arrivée des 20 000 étudiants à leur examens. Quelques jours plus tard, le 3
janvier, un avion a ouvert le feu sur une école américaine alternative privée à Gaza, tuant un garde de sécurité et empêchant
200 étudiantes et étudiants d’avoir accès dorénavant à leur formation. Plus tard, le même jour, l’École d’agriculture de Beit
Haroun a été endommagée par 4 tirs d’artillerie, et 4 autres écoles ont aussi subi des dommages dans le territoire de Gaza.
Suite à ces attaques incessantes, le système d’éducation de Gaza est dans l’impossibilité de fonctionner depuis plus de trois
semaines. De plus, 27 installations de l’URNWA (agence de l’ONU d’aide à la Palestine), dont la plupart sont des écoles,
servent d’abris à 45,000 Gazaouis désesperés fuyants leurs foyers en réponse aux ultimatums de l’armée israélienne :
devenez sans-abris ou périssez dans les décombres des bombardements. Malgré tout, le 6 janvier deux écoles de l’URNWA
ont été quand même bombardées, tuant toutes les personnes à l’intérieur, dans un cas 42 morts et 55 blessés. D’autres
écoles ont été frappées, comme ce matin où les forces de Tsahal ont bombardé une école de l’ONU à Beit Latiya dans le
nord de la bande de Gaza, tuant une mère et son enfant. En plus de tuer, les attaques des écoles palestiniennes privent des
milliers d’enfants et adolescents de toute forme d’éducation dans les prochains mois. Jusqu’au 17 janvier, 68 écoles ont déjà
été détruites.
Cibler les écoles, particulièrement celles servant d’abris et connues par l’armée israélienne, réaffirme les intentions
génocidaires de la guerre d’Israël et démontre que les efforts d’informer les Gazaouis de bombardements imminents ne sont
que de purs exercices de relation publique. Il ne fait aucun doute qu’Israël vise les infrastructures civiles et par la même crée
des conditions de terreurs et un disfonctionnement intolérable pour toute la population de Gaza (1,5 millions) dont 50% ont
moins de 18 ans.
La guerre à Gaza est un point de non-retour: le monde entier ne peut demeurer silencieux face aux agissement d’Israël.
C’est eux qui ont brisé un cessez-le-feu en tuant 6 palestiniens le 4 novembre 2008 et 4 de plus le 17 novembre 2008. C’est
Israël qui détruit l’infrastructure civile palestinienne, c’est lui qui cible des écoles qui abritent des civils, lui qui utilise des
substances illégales sur des civils comme les bombes au phosphore. C’est encore lui qui empêchent les secours
The Right to Education Campaign: Promoting and Defending the Right to Education of Palestinians in the Occupied Territories
2
d’approcher les victimes et les blessés ou qui empêche medications et denrées essentielles d’entrer à Gaza. Israël rend la
vie impossible à toute la population et enlève toute possibilité aux habitants d’échapper au carnage.
Ce ne sont pas des gestes d’une nation qui respecte le droit international. D’importants législateurs internationaux ont déjà
dénoncé la disproportion des attaques d’Israël, les qualifiants de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

More Articles

  • The dismal lives of students...

    Published on Mondoweiss Throughout Palestine,...

  • By admin • Jan 01 Read More »

    Related Posts

    To Top